samedi 20 avril 2013

Hor-série: Chimpanzés (cinéma)




Chimpanzés



nature.disney.com
 
Bonjour les curieux! C'est très gai d’avoir un enfant en âge d’aller au cinéma et de choisir lui-même le film qu’il veut voir (film qui convient à son âge bien sûr !). Aussi, dès que nous le pouvons, nous emmenons notre fils dans un ciné calme, propre et bien fréquenté - les personnes qui vivent à Bruxelles comprendront ce que je veux dire. Le temps glacial de ces vacances de printemps nous a fort logiquement poussés vers les salles obscures. Entre Boule & Bill, Les Croods et Chimpanzés, notre fils avait déjà choisi depuis longtemps. Même après que son papa lui ait fait visionner les bandes annonces une énième fois – genre t’es certain que tu veux aller voir un documentaire sur les animaux ??? Dans Boule & Bill, il y a un CHIEN et même une TORTUE et CE N’EST PAS un documentaire.



Bref, nous voilà partis visionner pour la première fois une production de la filiale de Disney, Disney Nature.


Freddy
nature.disney.com
Le pitch : à travers Oscar, un bébé chimpanzé, nous découvrons l’apprentissage de la vie dans la forêt tropicale africaine. Suite à une bataille entre clans, Oscar se retrouve orphelin et doit affronter seul les difficultés de la vie… Jusqu’à ce que le chef de son groupe, Freddy, le prenne sous sa protection.
Freddy et Oscar
nature.disney.com
Tourné pendant trois années dans les forêts de Côte d’Ivoire et réalisé par deux amoureux de la nature, Mark Linfield et Alastair Fothergill, ce documentaire nous fait découvrir, en préambule, quelques images de l’Afrique luxuriante que l’on connaît finalement assez peu avant de nous embarquer dans les profondeurs de la forêt et dans le quotidien de nos cousins primates.
nature.disney.com


Les images sont d’une beauté sans nom, les singes fascinants et Oscar attendrissant dans ses maladresses de jeune primate. Pas de mièvrerie pour autant car il s’agit bien ici d’un documentaire. Autrement dit, on découvre aussi la nature dans ce qu’elle a de plus dur et de plus cruel : les heures sous la pluie, les guerres de clans entre mâles dominants (et un chimpanzé adulte est tout aussi impressionnant qu’un gorille), les petits singes chassés et dévorés vivants. Ces scènes sont cependant réalisées avec intelligence et pudeur, on voit sans voir et on comprend sans sombrer dans le pathos.
nature.disney.com


Les plus : La voix off francophone qui est celle du comédien Ary Abbitan et qui apporte beaucoup à la dynamique de l’ensemble. La bouille d’Oscar bien sûr. Le fait que ce soit une histoire vraie du début à la fin, y compris l’adoption d’Oscar par le chef de clan (véritable miracle de la nature que des êtres humains ont eu la chance inouïe de filmer). Ca a plu à papa aussi qui, contrairement à ce qu’il appréhendait, ne s’est pas ennuyé une seconde !
Oscar
nature.disney.com


Attention à : la scène de l’orage qui est finalement la seule chose qui a fait peur à mon fils.


Ce film sert également à conscientiser sur le sort des chimpanzés et je ne saurais faire sans relayer le message dans cette chronique : cette race est indubitablement en voie de disparition, passant d’une population de plusieurs millions d’individus avant le 20e siècle à 1 million en 1960 et à seulement moins de 150 000 dans les années 2000. C’est donc 90% de la population des chimpanzés qui a disparu au cours des cinquante dernières années…
Isha, la maman d'Oscar
nature.disney.com



 
Ce qu’en a pensé notre fils de « bientôt » 6 ans : j’ai bien aimé, c’était bien même si j’ai vraiment eu peur de l’orage. C’est super d’avoir vu au cinéma une histoire qui s’est passée en vrai. Je ne comprends pas pourquoi les deux clans se sont battus au lieu de vivre tous ensemble, il y a eu des morts, c’est triste, c’est comme nous quand on fait la guerre. La forêt était belle, les chimpanzés aussi. Oscar était rigolo, un peu foufou, perdu. J’ai bien aimé quand Freddy a décidé d’être le papa d’Oscar, il va pouvoir grandir comme ça.







Et maintenant, je vous laisse avec Oscar, le temps pour vous de visionner la bande-annonce…


 Chimpanzés, à partir de 6 ans.


 A vos commentaires et merci de m’avoir lue !


Ness Butterfly
Mes Mots En Blog est aussi sur Facebook!






2 commentaires :

  1. Bel article une fois encore, qui se laisse lire sans difficulté, bien que je ne sois pas, mais alors pas du tout une fan des singes en général... j'en ai même horreur, étrangement, puisque je les classe avec les araignées et les insectes, qui sont loin d'être mes amis =S

    Mais votre plume est agréable et votre légèreté d'écriture me permet de prendre du plaisir malgré un thème qui ne me parle pas vraiment au départ.

    Continuez! =)

    RépondreSupprimer
  2. Et moi qui ai mis plein de photos en plus ;)

    Merci pour vos compliments, je suis heureuse de vous compter parmi mes fidèles lectrices!

    Peut-être pourriez-vous me suggérer des thèmes qui vous parleraient plus?

    RépondreSupprimer