samedi 31 janvier 2015

Billet d'humeur #3 - Mon expérience avec les agents immobiliers


Bonjour tout le monde! Comment allez-vous? J'espère sincèrement que vous vous portez bien et que votre coeur balance entre curiosité et douceur. Mes propos ne seront pas très doux cette semaine, j'avoue, mais vu le monde de merde dans lequel on vit, il y a de quoi de temps à autre pousser un petit coup de gueule et, surtout, remettre les choses à leur place.

Si vous suivez mes pérégrinations, vous savez que je vends ma maison, de gré à gré, soit sans passer par une agence immobilière. Je l'ai mise sur le marché  il y a peu et je n'ai pas encore trouvé d'acheteurs. Ca viendra. Là n'est pas le sujet. Donc, pour placer le cadre, je vends et je rachète, si bien que je suis confrontée à l'univers impitoyyyaaaableuh des agents immobiliers.

Je n'écris pas cet article pour me plaindre, mais vraiment pour parler de mon expérience et, oui, je vous le dis franchement, tant pis si ça passe mal, pour vous ouvrir les yeux sur le fait que certains professionnels ne sont pas toujours aussi indispensables qu'ils veulent le faire croire. 


Mon expérience en ce qui concerne la vente de ma maison

 

J'ai posté mon annonce en ligne sur un site dédié très connu. Il n'y a pas que des particuliers qui me contactent. Les agences immobilières se font un plaisir de me proposer et de me vanter leurs services, de manière concise, j'admets, c'est déjà ça et je les en remercie. Je ne réponds pas et voilà tout, c'est de bonne guerre me direz-vous.

Sauf qu'après, certaines insistent. L'une d'entre elle m'a ainsi proposé son aide, une aide qui ne coûte rien bien sûr. Je creuse, par curiosité. On me parle quand même d'un contrat. Je demande qu'on me l'envoie. 




Qu'est-ce qu'il raconte ce contrat?
1. Que l'agence est autorisée à rechercher des acquéreurs, la totalité de la commission lui étant due lorsque l'acquéreur a été trouvé. 
Quel est le montant de la fameuse commission?
Dans ce cas-ci: 3% + TVA donc 3,63% avec un minimum de 6250EUR + TVA donc 7562,50 TVAC.
2. Que si aucun acquéreur n'est trouvé par l'agent immobilier, le commettant (soit moi dans ce cas-ci), n'est redevable d'aucune indemnité.
Est-ce que l'agence me devrait une commission à moi pour ne pas avoir rempli sa mission?
Non.
3. Que le commettant est redevable à l'agence d'une commission équivalente à 50% de la commission initiale en cas de vente conclue dans les six mois qui suivent l'expiration du contrat avec une personne à laquelle une information précise et individuelle aura été fournie pendant la durée du contrat. Pour ce faire, l'agence transmettra, à la fin du contrat la liste des personnes auxquelles elle a donné une telle information.
Alors là, mon sang n'a fait qu'un tour. En tant que future acheteuse, même si je consulte quasi quotidiennement les annonces du fameux site immo en ligne hyper connu, je me suis inscrite à la mailinglist de certaines agences, dont celle-là. Avec le temps (plusieurs mois que je suis le marché en vue de mon futur achat, même si je viens seulement de mettre en vente), je me suis rendue compte que ça ne servait à rien, les annonces que je reçois par mail, je les ai toujours déjà vues sur le fameux site. Bref, j'apprends que, de facto, mon inscription à cette mailinglist en tant que personne à la recherche d'un bien à acheter fait que, potentiellement, mon nom peut circuler auprès des personnes qui auront souscrit à ce contrat et n'auront pas trouvé d'acheteur via l'agence. Vous me suivez? Oo Mon sang n'a fait qu'un tour que je vous disais. Tous ce que je suis en train de démonter ici a été envoyé à l'agence en question et je les ai sommé de me désinscrire de suite de leur mailinglist! Ils ont dû me prendre pour une folle, mais je m'en fous. Je n'avais aucune conscience en tant qu'acheteuse, qu'en m'inscrivant à ce genre de services, mon nom risquait de circuler auprès de je ne sais combien de vendeurs (je reçois des offres chaque jour!).


Venons-en aux arguments de l'agence en faveur de leur contrat.

Diffusion de mon annonce à un portefeuille de xxxx clients. Autant de chances supplémentaires de vendre mon bien.
Oui, sauf que: payer pour un portefeuille de xxxx clients qui de toute façon consultent aussi sans aucun doute ce fameux site immo en ligne... euh....? 

Oui sauf que: quel pourcentage sur ces xxxx cherche une maison, est prêt à mettre la somme que vaut mon bien et est intéressé en sus par mon quartier un brin excentré?

L'agence ne propose pas que ça, je me dois d'être honnête. Passons en revue ces autres petites choses... toutes ces choses qui ne m'intéressent pas vu que j'ai décidé de vendre de gré à gré. Et je ne vous parle pas du point 12 qui me fait me dresser les cheveux sur la tête.


Mon expérience en ce qui concerne les visites d'appartements

 

Je ne sais pas si c'est la faute à pas de chance, mais j'ai l'impression de n'avoir eu affaire qu'à des agents immobiliers incapables, mais vraiment incapables, au point de desservir le bien à vendre. Vous posez des questions et ils ne savent pas vous répondre. Même sur des éléments aussi basiques que l'état du circuit électrique (alors qu'en Belgique un certificat de conformité est obligatoire) - et vous vous y retrouvez d'ailleurs mieux qu'eux dans un tableau électrique. Vous voulez voir la cave, ils n'ont pas les clés. Ils ne savent pas si le lave-vaisselle fonctionne encore... Bref, vous avez compris l'idée.



En conclusion, n'oubliez pas qu'un agent immobilier n'est pas là pour être gentil avec vous, prévenant et bienveillant, il est là pour gagner sa vie et s'il ne vent pas il ne touche pas de commission, que vous soyez acheteur ou vendeur. Et dans le second cas, il va  tout faire pour se rendre indispensable et créer une demande là où il n'y en a pas, un peu comme la publicité... 

Franchement, mon avis: si un jour vous vous retrouvez à devoir vendre un bien et que vous savez organiser les visites vous-mêmes, faites-le de gré à gré.

Dans le cas des agents immobiliers, leur seule plus-value est, toujours selon moi, de faire les visites à votre place si vraiment vous ne pouvez pas/ ne voulez pas vous en occuper. Ne les laissez pas vous faire croire qu'ils pourront en tirer un meilleur prix que vous, qu'ils toucheront un public potentiel d'acheteurs plus large que vous, qu'ils trouveront de meilleurs arguments de vente que vous. A moins de tomber sur l'agent immobilier du siècle, vous ferez tout aussi bien, si pas mieux. Pour les documents officiels (offre, compromis, etc.) faites-vous aider par un notaire, à choisir.

Evidemment, ce n'est pas la seule profession où l'appât du gain passe avant tout, évidemment il y a des gens plus honnêtes que d'autres et certains le sont même totalement (mais ce n'est pas la majorité, désolée d'être négative, mais voilà dix-huit ans que je m'assume seule et j'en ai croisé des professionnels malhonnêtes, dans tous les corps de métier, avec l'impression que ça ne fait qu'empirer).

Voilà pour le sujet les curieux! J'espère que lire mon raisonnement vous aura au minimum fait passer un bon moment. N'hésitez pas à réagir, je réponds toujours, ce blog est aussi un espace d'échanges, alors n'hésitez pas.

Doux weekend, rechargez bien vos batteries!


Ness Butterfly
Mes Mots En Blog est aussi sur Facebook!

2 commentaires :

  1. Et ben, quelle galère! Je suis impressionnée devant les difficultés que tu affrontes. C'est désolant de voir que les agents immobiliers que tu rencontres ne sont pas professionnels dans le bon sens du terme, c'est à dire au service de leurs clients... J'espère que la situation se résoudra vite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton soutien :) On vit dans un monde de dingues quand même.... Et je ne te parle pas des acheteurs potentiels de ma maison.... Les trois derniers refusent de se déplacer le weekend pour la visiter Oo

      Supprimer