lundi 27 avril 2015

Consom'action, décroissance, etc #17 - Electricité: j'ai décidé de ne plus participer à la mise en danger de l'humanité.


Chers curieux,

J'espère que vous avez passé un bon weekend et que vous êtes en forme en ce lundi matin. Si vous me suivez régulièrement, vous savez que je traite de nombreux sujets sur le blog et qu'en plus de mes chroniques littéraires, c'est aussi de mon chemin de vie dont je vous parle ici, un chemin de vie qui essaye de se tourner vers une certaine décroissance, de la consom'action et surtout de la réduction de paradoxes. Arrivée à une période charnière de mon existence, j'ai eu une intense réflexion sur ma vie, mais aussi sur la vie en général et sur le monde qui nous entoure. Une des décisions qui est ressortie de cette profonde remise en question personnelle est d'agir à mon niveau sans me dire que ça ne sert à rien, de porter ma petite pierre à l'édifice en donnant à un maximum de mes actes quotidiens le poids d'une action citoyenne qui reflète mes convictions et les actions pacifistes et sereines que je juge bon de mener. Parce qu'au moins, j'aurai participé à essayer d'inverser certaines tendances et aussi j'aurai montré l'exemple à mon loulou, je lui aurai montré que sa maman n'a pas voulu participer plus longtemps à un système qui ne lui convient pas et dont elle-même ne rêvait pas en étant petite fille. Je n'aurai pas été un mouton.




Il y a cinq ans et demi, quand j'ai emménagé dans la maison que j'occupe actuellement (et que je vais encore occuper quelque temps pour finir, on en reparlera dans un prochain Diary), la libéralisation du secteur des fournisseurs d'énergie battait son plein en Belgique et j'avais décidé de me tourner vers un fournisseur "vert", je pense que j'avais pris le meilleur de l'époque. Depuis, les choses ont évolué et j'ai pu constater que mon fournisseur utilisait encore pour 4% d'énergie nucléaire.

J'avais sept ans au moment de l'incident à Tchernobyl. Je m'en souviens comme si c'était hier. Je me souviens que j'entendais parler d'un nuage radioactif "qui venait vers nous ou peut-être pas non quelle chance il s'est arrêté pile à la frontière". J'allais dans mon jardin et je regardais le ciel avec suspicion. Je sentais une certaine inquiétude aussi chez mes parents et chez les adultes en général. Cette inquiétude ne les a pas vraiment quitté, je me souviens que, des années plus tard, chaque cas de cancer de la thyroïde, chaque cas de leucémie était commenté... "et si?". 



Et puis il y a eu "Fukushima" et les questions de mon fils. La mauvaise gestion des responsables nippons, la bêtise d'avoir installé une centrale à cet endroit. Une carte qui recense toutes les centrales dans le monde. Réaliser aussi que la Belgique est un si petit pays et se demander s'il serait possible d'être vraiment à l'abri au cas où... Les centrales qui vieillissent, qui se fissurent et dont on prolonge la durée de fonctionnement, encore et encore. Ce danger partout alors que des alternatives sont possibles à mettre en place petit à petit. Cette frilosité à sortir du nucléaire. Les questions de mon loulou, encore, qui me poussent à réfléchir. Fais-je tout ce qu'il faut? Mes actes sont-ils en accord avec ce que je lui raconte, avec ce que je ressens au plus profond de moi? Un coup de pouce, un exemple ( <3 ! ) et je me rends compte qu'aujourd'hui il y a mieux comme fournisseur d'énergie, nettement mieux. Mon changement de situation familiale est l'occasion de me débarrasser de mon ancien contrat. Voilà c'est fait, encore un paradoxe de moins.

Je me fournis donc désormais en électricité 100% verte ET renouvelable.



Je tiens à être totalement transparente, cette énergie-là est plus chère. Si vous prenez le fond du panier qui fait du full nucléaire, vous ferez de belles économies. Et je ne vous jette pas la pierre pour ça, je le précise.


Mais je tiens à remettre l'église au milieu du village en matière de prêche... Non, il ne faut pas avoir les moyens financiers pour se tourner vers un fournisseur 100% vert et renouvelable. Je connais des gens qui ont très peu de moyens pour vivre mais qui ont fait ce choix (et moi-même je ne roule pas sur l'or hein, soit dit en passant). Ils ont fait ce choix car c'est aussi un acte citoyen et qui a beaucoup plus de valeur qu'un vote dans une urne pour élire nos représentants qui ne nous représentent pas (exemple au hasard :p ). On fait ce choix là et on en fait d'autres à côté qui nous le permettent justement quel que soit notre niveau de vie... Pour ma part, je n'ai désormais plus de télévision et donc plus d'abonnement aux chaînes à payer...

J'espère que cet article un peu militant et fort personnel aura été, au minimum, une agréable lecture pour vous.

Merci de m'avoir lue :)

Je vous souhaite un excellent début de semaine, on se retrouve vite sur le blog. N'hésitez pas à laisser un commentaire et à liker la page facebook du blog!

Bises
Ness Butterfly

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire