samedi 12 septembre 2015

Produits bio et naturels #6 – Je vous dis tout sur mon alimentation


Bilan 2015 (1)

Chers curieux,

Bonjour à vous! J’espère que vous allez bien. On se retrouve aujourd’hui sur MMEB pour le premier article de la série bilan 2015. Si vous avez raté mes explications à ce sujet, vous pouvez les retrouvez ici. J’en profite pour vous annoncer que j’aimerais organiser un concours fin d’année, mais ça va un peu dépendre de vous… montrez-vous présents, commentez mes articles, mes posts facebook, on ne sait jamais, ça servira peut-être pour remporter un lot à la fin de l’année ;)

Dans ce premier article, je vais faire le point avec vous sur mon alimentation en mode bio.

Voilà plus de deux ans maintenant que je suis passée à une alimentation bio. Si vous me suivez régulièrement, vous savez que j’ai opéré un grand changement de vie à cette époque, au terme d’une longue et profonde réflexion et remise en question. Je n’aborderai ici que l’aspect alimentaire, on va essayer de ne pas s’éloigner du thème. C’est parti !



Le point de départ


Il y a plus de deux ans donc, comme je le disais, j’ai dû me rendre à l’évidence : je n’avais plus aucun attrait pour la nourriture. Je mangeais très peu et de moins en moins. Je ne souffrais pourtant pas d’anorexie et, malgré le contexte difficile qui était le mien à l’époque, je sais pertinemment que le manque d’appétit n’était pas causé que par mes soucis personnels. Simplement, la nourriture ne me semblait pas bonne et, surtout, j’en avais marre de ne pas manger ce que j’aimais, ce qui me goûtait à moi. J’ai donc recommencé petit à petit à acheter des fruits et des légumes en quantité et j’ai directement opté pour un marché bio car je tenais à manger le plus sainement possible. Puisque j’avais la possibilité de rayer les pesticides de mon alimentation, il me semblait évident de le faire !


La confirmation


J’ai aussitôt retrouvé des saveurs enfouies en moi depuis l’enfance : le vrai goût des tomates, des pommes délicieuses, des carottes savoureuses, des myrtilles bien meilleures que des bonbons, sans parler du pain. J’ai aussi découvert plein de légumes que je ne connaissais pas comme le topinambour, le panais, les blettes, etc. J’ai apprécié des légumes que je n’aimais pas avant comme la pomme de terre, l’aubergine, les champignons, le chou-fleur… Bref, j’ai retrouvé le vrai goût des aliments. Mais aussi leur force : manger une salade industrielle et une salade bio, votre estomac sentira la différence, la première ne sera absolument pas nourrissante alors que la deuxième vous remplira bien l’estomac.


Les effets inattendus


Je n’ai pas retrouvé que le goût, j’ai aussi retrouvé le plaisir de cuisiner (merciiii chéri ;) ) et de me faire plaisir en mangeant (merciiiii chéri aussi ;) ). Je n’ai malheureusement pas eu le réflexe de photographier mes petits plats créés de toutes pièces, mais je le ferai à l’avenir et j’essayerai de publier un maximum de recettes originales sur le blog.


Tout un monde qui disparaît (tant mieux, il ne me manque pas)


Le sucre

Un des premiers actes que j’ai posé également est de supprimer le sucre raffiné (sucre blanc) et de le remplacer par du sucre de canne. Pourquoi ? Parce que le sucre blanc n’a aucun apport nutritionnel et que son index glycémique est assez élevé. Autrement dit, il n’apporte que des calories là où le sucre de canne apporte également des vitamines, des minéraux et des acides aminés. Certaines personnes éradiquent totalement le sucre de leur alimentation, mais moi, je n’en suis pas là.


Les « bonbons »

Je ne mange aucune « sucreries » de type bonbons (le loulou non plus et il ne réclame pas, je vous assure), pas de biscuits à la pelle non plus par contre je suis accro au chocolat (et le loulou aussi). Le chocolat bio que j’achète est vraiment un délice, ni lourd ni gras, je n’ai aucune envie de m’en passer pour l’instant. On cuisine aussi pas mal de desserts à la maison, on se fait plaisir.



Les minarines et autres margarines

Le beurre a fait son grand retour aussi depuis que je mange bio. L’huile d’olive s’est définitivement installée, tout comme l’huile de tournesol et l’huile de coco. Je varie les apports ce qui est indéniablement meilleur pour la santé. Plus aucune margarine ou minarine ne franchit le pas de ma porte.


La viande

J’ai quasi arrêté de manger de la viande, uniquement à de très rares occasions,  une fois tous les deux ou trois mois en très petite quantité. Je ne me définis pas (encore ?) comme végétarienne, mais il est clair que manger des animaux me dérange profondément, ça a toujours été le cas depuis toute petite. Au moment où je vous écris, je ne sais pas encore si je deviendrai réellement végétarienne un jour. (NB : l’anémie dont j’ai souffert n’a, selon mes médecins, rien avoir avec ma très faible consommation de viande, elle a été provoquée par des règles trop longues et trop abondantes. Ca, c’est dit…).



Et maintenant?


Depuis une petite année, je me fais livrer des paniers de légumes et de fruits bio dans l’épicerie où j’ai mes habitudes. Je n’ai pas le choix du contenu et ça me va très bien. Découvrir le contenu des paniers et faire preuve de créativité pour cuisiner avec ce que je reçois est un vrai jeu dont je ne me lasse pas. Je vais continuer sur cette voie.

Le bémol est que je ne mange pas forcément toujours local par contre. Essentiellement en ce qui concerne les fruits.




Après ces deux années, est-ce que je mange bio à 100% ?
Non, mais depuis trois mois, presque. En effet, si je ne mange pas bio, c’est que je suis invitée quelque part et que je n’ai pas le choix. Le reste du temps, je m’arrange toujours pour ne pas avoir à acheter et à manger des aliments non bio (les achats sur le pouce pendant la pause midi, c’est fini).
A noter que je fais désormais mon propre pain, je vous en reparlerai sur le blog!


 

Se battre contre les idées reçues


Manger bio n’est pas forcément plus cher.

Quand j'annonce que je mange exclusivement bio, la première réaction des gens est souvent de me dire que eux non, que c'est trop cher pour eux. Comme si moi j'étais riche ou dans une aisance financière qui n'est pas la leur. Ce n'est pas le cas. J'ai simplement fait un choix de vie et de philosophie de vie : je choisis de m’acheter une babiole en moins (en fait, de ne pas en acheter du tout, mais ça fera l’objet d’une autre chronique) et de mettre cet argent dans mon alimentation. Je décide aussi de manger très peu ou pas de viande, or la viande en bio est de fait assez chère. Personnellement, je fais le choix de n’acheter de la viande que pour mon loulou parce qu’il aime ça. Je cuisine beaucoup moi-même, ce qui réduit les coûts et, hormis en ce qui concerne le chocolat, je ne mange que les quantités que mon estomac réclame (mon estomac, pas ma tête ;) ). Je ne mange pas plus que mon organisme ne dépense (sauf à certaines périodes, comme tout le monde je me laisse aussi aller par moment évidemment). C’est une autre alimentation : la nourriture bio est plus nourrissante, elle vous remplit vraiment, vous avez besoin de moins manger.

J’admets quand même que le prix des aliments bio varient aussi d’une région à l’autre. Dans certaines régions, ils sont hors de prix, sauf en accès direct auprès du producteur. J’ai la chance d’avoir une grande offre de produits bio à portée de métro, les prix sont donc plus compétitifs.



Manger bio n’est pas forcément bon !

C'est vrai! Vous devez choisir minutieusement vos points de vente ! On trouve de plus en plus de produits bio dans les supermarchés. Je vous garantis que certains sont immondes, fabriqués à la chaîne avec des produits sans doute bio, mais très bas de gamme, ils ont parfois un rendu gustatif pire que leurs homologues industriels. Je n’hésite pas à faire quelques détours, je ne fais pas forcément les courses dans mon quartier. Et lisez toujours les étiquettes ! N’oubliez pas que chaque label bio a ses propres exigences…


J’espère avoir pu vous dresser un portrait suffisamment clair et complet de mon cheminement en matière d’alimentation saine. N’hésitez pas à me poser des questions ou à réagir, je réponds toujours à tout le monde.

Merci de m’avoir lue ! :)
Prenez soin de vous et soyez curieux.
Ness Butterfly

4 commentaires :