dimanche 23 novembre 2014

Diary (ma vie est un labo) #1 - Laboratoire




 Chers curieux,

Ecrire un article prend du temps. Dans ma conception des choses en tout cas. Parce qu'écrire et publier, ce n'est pas uniquement jeter des mots sur le papier. Ce sont plusieurs heures de travail. C'est de l'énergie et un cerveau en forme. Si je rédige une chronique littéraire, je dois avoir le temps de choisir un livre, de le lire, de prendre des notes, de faire des recherches, de choisir des images et/ou de prendre des photos, de réfléchir à ce que ce livre a provoqué en moi. Si je publie une recette, je dois prendre le temps de cuisiner quelque chose susceptible de vous intéresser, de prendre des photos tout au long de la préparation, de travailler ces photos, etc. Si je veux publier du DIY (ouiii je veux, j'ai plein de choses en attente), je dois avoir le temps de faire les achats adéquats (là je n'ai plus de vernis-colle ^^), de préparer le terrain, de prendre des photos, de me tromper, de recommencer, etc. Et ainsi de suite pour chaque rubrique, parfois avec de longues heures de recherche derrière. Souvent même.

Pour l'instant, je n'ai pas ce temps. Je préfère vous le dire et ne pas publier d'articles à thème comme vous en avez l'habitude plutôt que de publier un article bâclé. J'en suis à un tel stade de stress et de surmenage que j'ai même envisagé de mettre le blog entre parenthèses, le temps que ma situation et mon état reviennent à la normale. Mais en même temps,  je n'avais aucune envie de ne rien publier, ça m'aurait fendu le coeur. Et mes proches ont réussi à m'apaiser, ils m'ont rappelé à quel point écrire et tenir ce blog m'épanouit depuis le début, à quel point le retours sont positifs. Alors, faute de mieux, j'ai ce choix intermédiaire de laisser simplement courir ma plume. Chacun pensera ce qu'il veut de ces moments moins pudiques, de ces billets où la vitrine tombe, où le vernis se craquelle. Moi-même, je ne sais pas quoi en penser parce que ce ne sont pas mes réflexions que je vous livre, mais moi tout simplement, brut de pomme, en mode "cher journal" et ça me fait bizarre.

Comme je l'ai évoqué dernièrement, je suis en plein déménagement. J'entame une nouvelle vie, de mon plein gré. Je vais attaquer mon dix-huitième mois de transition, c'est long, je suis en bout de course. Les choses de la vie. Un divorce, seize années à trier et à mettre dans des cartons, une maison en cours d'aménagements prévus sur plusieurs années à terminer en quelques mois avant de pouvoir mettre en vente, un toit à partager alors que la patience et le coeur n'y sont plus. Et cette nouvelle vie qui m'attend devant, que j'ai déjà en partie entamée avec ravissement et que j'aimerais saisir à pleines mains.

Les conséquences de tout ça, c'est beaucoup pour un seul homme (enfin femme ici en l'occurrence hein ^^), ce sont des doubles, voir des triples journées et aujourd'hui je dois bien admettre que je ne sais pas être partout à la fois et que si je veux réussir à vraiment m'envoler, j'ai d'abord des choses à régler.

Pour l'instant, ma priorité est donc de mettre ma maison en vente. Je suis dans les caisses, je nettoie, je travaille sur l'annonce, je fais des recherches immobilières, je prends des photos, je rate des photos, je reprends des photos… Je vais devoir demander des devis aussi pour établir les différents certificats obligatoires avant mise en vente. Et bien sûr, trente-huit heures semaines, je bosse pour mon employeur. Peux pas être partout que je vous disais.

Cette semaine, je suis quand même, dans le cadre du blog, allée acheter les cadeaux Oxfam de Manu, le gagnant du dernier concours que j'ai organisé. J'ai fait des courses aussi, en bio bien sûr, dans mon épicerie préférée. Oh et puis, je ne vous ai pas dit, je commande des paniers de légumes et de fruits bio maintenant, directement chez un maraîcher. Gros maraîcher, avec pignon sur rue. Plus tard, je penserai à un plus petit producteur. J'adore ouvrir ces paniers, je ne sais jamais à l'avance ce qu'il y a à l'intérieur et le concept me plaît. J'apprends à cuisiner plein de choses, ça fera plein de recettes à partager avec vous plus tard mes curieux! J'ai aussi répondu à mon courrier, à mes amis. Ce weekend, j'ai chouchouté mon loulou qui a eu une grosse semaine à l'école et qui est sous antibiotiques en plus. Je lui ai fait découvrir E.T. Grand moment d'émotion. Ben si, E.T. quand même…. Et nous avons travaillé sur un exposé qu'il doit présenter devant sa classe.

Et en fait là, je crois que je suis simplement en train de créer une nouvelle rubrique et de développer encore plus mon blog alors que je désespérais de n'avoir rien de prêt…. Voilà mon cerveau noyé d'idées, voilà que je me dis que…. Chuuuuut. Laissez-moi le temps mes curieux, laissez-moi régler tout ça, laissez-moi réfléchir et peut-être, oui peut-être que je vais orienter ce blog un peu différemment, peut-être qu'il est temps de sauter le pas là aussi et de vraiment vous offrir mes mots en blog...

On se retrouve la semaine prochaine, c'est sûr! 

Merci de me lire <3


Ness Butterfly
Mes Mots En Blog est aussi sur Facebook!

3 commentaires :

  1. Réponses
    1. Je réponds toujours aux commentaires, donc.... <3

      Supprimer
  2. Très jolie rubrique!
    Et plein de bonnes ondes pour la suite.
    Vi

    RépondreSupprimer